Des lieux incontournables …

LA CATHÉDRALE SAINT-PIERRE À SAINT-CLAUDE

Bâtie sur le site de l’ancienne abbaye de Saint-Oyend, fondée en 415, l’imposante cathédrale gothique Saint-Pierre-Saint-Paul rassemble en réalité deux églises, construites aux 14e et 15e siècle, mais achevées en 1742, date à laquelle cet ambitieux ensemble architectural est élevé au rang de cathédrale. Imposante et austère, elle abrite plusieurs joyaux: de très belles stalles du 15e siècle, sculptés par le genevois Jehan de Vitry, ornent le chœur, et l’on peut admirer un précieux retable italien de 1533. La cathédrale est classée aux monuments historiques depuis 1906.

Le Théâtre de Lons le Saunier

Théâtre_de_Lons_le_Saunier_02

Le chef lieu du Jura possède un charmant théâtre à l’italienne de plus de 500 places, construit entre 1845 et 1847 par l’architecte Nicolas Lambert, proche de Viollet-le-duc. Fresque au plafond, dorures, sièges en velours rouge: le spectateur plonge dans un décor d’époque qui évoque celui, version miniature, du Palais Garnier à Paris. Le théâtre est classé aux monuments historiques en 1994. Le spectateur appréciera la qualité de l’acoustique et une proximité unique avec la scène.

L’Église Saint-Nithier de Clairvaux-les-Lacs

Clairvaux-les-lacs-fontaine-eglise

Une charmante église romane du 12e siècle attire le badaud qui visite la commune de Clairvaux-les-lacs, au coeur du massif du Jura. Elle fut remaniée en 1652 après un incendie: son clocher est alors surmonté d’un dôme impérial recouvert de tuiles colorées aux couleurs chatoyantes. À l’intérieur, on peut admirer les stalles du chœur, qui datent du 15e siècle, ainsi que cinq tableaux de maîtres fameux du 18e siècle, reçu en cadeau de Versailles en 1808.

L’ABBAYE IMPÉRIALE À BAUME-LES-MESSIEURS

Labellisé « Plus Beaux Villages de France », Baume-les-Messieurs est fier de sa majestueuse abbaye bénédictine classée aux monuments historiques. Érigée au 9e siècle, elle s’affirme vite comme l’une des plus prestigieuses abbayes de Franche-Comté. Située dans un cadre unique, à l’extrémité d’une étroite vallée glaciaire, l’abbaye forme un ensemble architectural harmonieux où domine l’église, célèbre pour sa délicate nef romane, sa collection de statues bourguignonnes du 15e siècle et le célèbre retable flamand de Baume, réalisé au 16e siècle sur 25 panneaux de bois et d’or. C’est en 911 que Bernon, abbé de Baume-les-Messieurs, accompagné de neuf moines, parti fonder l’Abbaye de Cluny qui allait rapidement devenir la plus grande abbaye d’occident médiéval chrétien. 

L’Église Notre-Dame de Saint-Lupicin

Saint-Lupicin_église

Bien qu’érigée aux 11e et 12e siècle, l’église témoigne d’un style roman plus ancien, avec sa coupole singulière et son portail encadré de colonnes monolithiques, sans doute gallo-romaines. Bel exemple d’harmonie parfaite des volumes, l’église recèle plusieurs trésors architecturaux: les subtils croisillons de son transept, l’étagement original de l’abside… Le prieuré attenant date du 15e siècle.

L’Église Saint-Just d’Arbois

arbois_105

Du haut de ses presque 60 mètres, l’imposant clocher de pierre rousse de l’église Saint-Just offre un magnifique panorama sur la « Petite cité comtoise de caractère » d’Arbois et son vignoble. Avant sa destruction par un incendie en 1651, c’était le plus haut clocher du Jura. Bel édifice d’architecture romane des XIe et XIIe siècles agrémenté d’éléments gothiques, l’église Saint-Just était autrefois au cœur d’un prieuré bénédictin fortifié. Elle présente quelques éléments remarquables dont un orgue et une chaire à prêcher en bois sculpté du XVIIIe siècle, ainsi qu’une superbe Vierge à l’enfant de la fin du XIVe siècle.

Grottes de Baume-les-Messieurs

0_Baume-les-Messieurs_-_Grottes

Nichées au fond de la reculée, à 120 mètres sous terre, les grottes de Baume-les-Messieurs découvertes en 1610 s’étendent sur plus de deux kilomètres de galeries, dont environ 700 mètres ont été aménagés. Elles offrent aux yeux des visiteurs cinq salles d’une hauteur de 30 à 70 mètres aux allures de cathédrales, magnifiquement mises en lumière. On y découvre également une rivière, des lacs souterrains et une faune singulière. Au début du XXe siècle, l’acoustique exceptionnelle des grottes accueillait chaque été un concert de cors de chasse.

Moirans-en-Montagne

Moirans-Jura-6

Au cœur d’une nature préservée, à deux pas du superbe Lac de Vouglans, Moirans-en-Montagne est la commune la plus importante du territoire Jura Sud – Pays de l’enfant. S’appuyant sur la longue tradition du travail du bois par les artisans-paysans jurassiens, Moirans s’est spécialisée au fil des siècles dans l’industrie de la tournerie et est aujourd’hui considérée comme la capitale française du jouet. Depuis 1989, elle héberge le Musée français du jouet. Les rues et places de Moirans reflètent son riche passé artisanal et industriel. Le visiteur y découvrira également l’église Saint-Nicolas, chef d’œuvre du gothique flamboyant comtois.

L’Abbaye de Romainmôtier

ROMAINMOTIER

Construite au Xe siècle à l’emplacement de ce qui fut le premier monastère de Suisse, l’abbaye de Romainmôtier est l’œuvre de moines bénédictins venus de Cluny. Les rares vestiges de l’enceinte fortifiée de ce site exceptionnel témoignent du passé prestigieux du monastère. L’abbatiale est une réplique, à dimensions réduites, de la deuxième église de Cluny. Chef d’œuvre d’art roman au cœur du magnifique village médiéval de Romainmôtier, l’abbaye est l’un des édifices religieux les plus remarquables de Suisse. Elle accueille chaque année une saison de concerts du printemps à l’automne.

Tour de justice de l’Abbaye de Baume-les-Messieurs

Baume-1

Située dans la première cour de l’Abbaye de Baume-les-Messieurs, la Tour de justice symbolise le pouvoir seigneurial que détenait l’abbé lorsque, protégée par les comtes de Bourgogne, l’abbaye devenue « impériale » au XIIe siècle régnait sur une centaine d’églises et prieurés. L’abbé avait alors droit de justice sur les terres, vignobles, carrières de sel et autres possessions de l’abbaye. L’étage de la Tour abritait les séances judiciaires alors que le rez-de-chaussée faisait office de prison.

Église des Cordeliers, Lons-le-Saunier

cordelier-lons-2

On la découvre au hasard d’une balade, cachée au fond d’une cour : l’église des Cordeliers de Lons-le-Saunier, bâtie au XIIIe siècle était alors l’église du couvent des Franciscains, aussi appelés Cordeliers. L’ampleur du chœur traduit son caractère monacal. Plusieurs incendies successifs ont détruit l’église d’origine et les éléments architecturaux ont évolué au fil des siècles. La reconstruction de sa façade dans un style jésuite date ainsi de 1731. Seul le porche d’entrée de la cour, datant du XVe siècle, a échappé aux destructions. À l’intérieur de l’église, les superbes stalles du chœur, les boiseries de la chaire et les grandes orgues Callinet sont particulièrement remarquables.

La collégiale Saint-Hippolyte de Poligny

LA-COLLÉGIALE-SAINT-HIPPOLYTE-DE-POLIGNY

L’église est l’œuvre d’un un riche notable de Poligny, qui entame sa construction en 1415. Elle s’achèvera en 1450. De simple église, elle devient collégiale sur ordre du pape Eugène IV. A l’extérieur, on apprécie ses belles proportions et l’imposante tour carrée de son clocher. L’église abrite une somptueuse collection de statues bourguignonnes du 15e siècle, réalisée par la fine fleur des sculpteurs de l’époque: Claus de Werve, Jean de la Huerta…

La Chapelle de Saint-Romain-de-Roche à Pratz

LA-CHAPELLE-DE-SAINT-ROMAIN-DE-ROCHE-À-PRATZ

Autre témoignage de la richesse du patrimoine roman dans le Haut-Jura: la petite chapelle Saint-Romain, construite au 13e siècle dans le parc naturel, sur un encorbellement rocheux dominant toute la vallée de la Bienne. Un point de vue unique ! La nudité de la pierre se fond avec la nature environnante. A l’intérieur, on peut observer des ajouts datant du 14e et du 17e siècle : la poutre de gloire soutenant la grande croix, les murets qui séparent la nef du chœur, ainsi que les riches armoiries d’un célèbre prieur, François de La Rochelle.

Le Temple à Le Brassus (Canton de Vaud – Suisse)

LE-TEMPLE-À-LE-BRASSUS-(CANTON-DE-VAUD-–-SUISSE)

Parce que le Haut-Jura jouxte la Suisse et son verdoyant canton de Vaud, il est facile de se rendre dans la commune de Brassus pour admirer son temple protestant du début du 19e siècle, reconnaissable à son clocher aux couleurs pastel. On peut y observer trois verrières du peintre contemporain Bodjol, installées dans le chœur en 1957 et apprécier la qualité de son orgue Kuhn, construit à la même époque.