WEEKEND 3 – In vino veritas

« In vino veritas », dans la vérité de l’ivresse, un weekend de programmes festifs pour conclure ce festival riche aussi en expériences gustatives et en moments de convivialité !

 Les deux compères des Enfants de la Malle, tout droit sortis de la Commedia dell’arte, déballent leurs trésors pour émerveiller les jeunes spectateurs et leurs parents. Ensemble omniprésent sur la scène baroque mondiale, Il Pomo d’Oro rend hommage en compagnie d’Emöcke Barath à l’art passionné de Barbara Strozzi, contemporaine géniale de Monteverdi et Cavalli. Les chanteurs de Cantar Lontano et le saxophoniste Gavino Murgia réveillent un dialogue entre l’improvisation jazz et les musiques divines de Morales entamé jadis par Jan Garbarek et le Hilliard ensemble. Enfin, Le Poème Harmonique passe de rire en complainte, de clin d’œil en harangue avec Danza !, récital espagnol où Isabelle Druet se montre aussi grande mezzo que comédienne.


VENDREDI 22 JUIN
Moirans – Salle des Fêtes

Enfants de la Malle (spectacle pour enfants)

Le Poème Harmonique

Note sur le programme :
Quelle est cette malle ? Celle où les acteurs de la commedia dell’arte rangent les costumes, masques et accessoires qui leur permettent de donner vie aux personnages. Source de l’improvisation et du théâtre, elle se transforme en petite loge éclairée à la bougie, en castelet, en décor baroque avec toile peinte. La musique, elle, décrit un univers que le comédien invente au fil des trésors. Des pantomimes lunaires de Pierrot au monologue burlesque d’Arlequin, le clavecin accompagne un hommage drôle et poétique à ces comédiens itinérants.

 VENDREDI 22 JUIN
Lons-le-Saunier – Église des Cordeliers – 20h30

Barbara Strozzi

Il Pomo d’oro
Giulia Semenzato
Francesco Corti, clavecin et direction

Note sur le programme :
Au XVIIe siècle, Venise voit naître l’un des rares destins de compositrices que l’histoire n’ait pas ensevelis : celui de Barbara Strozzi. Alors que fleurissent les premiers théâtres d’opéra où son père Giulio, poète, collabore avec Monteverdi et Cavalli, elle hérite de ce dernier l’art de traduire les passions. Écartée des spectacles par sa condition de femme, cette cantatrice virtuose affirme dans ses cantates et madrigaux un talent qui aurait enchanté les salles lyriques, et qui lui vaut, à défaut, les faveurs de plusieurs souverains européens. La soprano Emöcke Barath, acclamée sur les plus grandes scènes du monde, et Il Pomo d’oro, ensemble incontournable du paysage baroque, rendent justice à cette figure fascinante.

 SAMEDI 23 JUIN
Arbois – Église St Just– 20h30

Officium Divinum

Gavino Murgia, saxophone soprano
Cantar Lontano
Marco Mencoboni, direction

Note sur le programme :
En 1994, un succès planétaire accueillait l’album Officium, où les improvisations jazz de Jan Garbarek prolongeaient les polyphonies célestes de Cristobal de Morales chantées par le Hilliard Ensemble. Dans leur reprise de ce programme, le quatuor vocal Cantar Lontano et le saxophoniste Gavino Murgia rendent hommage à ses créateurs. De la Renaissance espagnole au lyrisme du XXIe siècle, un vent d’éternité souffle sur ces musiques affranchies du temps.

DIMANCHE 24 JUIN 
Romainmotier – Abbaye – 17h

Danza !

 Le Poème Harmonique
Isabelle Druet, mezzo-soprano
Vincent Dumestre, direction

Note sur le programme :
Au son de la guitare et des percussions, la mezzo-soprano Isabelle Druet chante les musiques espagnoles du Paris baroque. Passions sanguines, âpres complaintes et harangues endiablées prennent vie sur des rythmes de danse, rappelant la place de l’Espagne dans les ballets de cour sous Louis XIV, et l’engouement français pour la fièvre ibérique.